Réalisation en compagnie de Martin Beaumont, Mathieu Keraudran et Yoann Donkerque.
SYPNOSIS
Il fait nuit, dans une rue d’un lotissement, on voit un homme arrive devant une maison, ouvrir la porte et rentrer ; il ferme la porte, pose sa sacoche et entrer dans une grande pièce vide. Un cadre photo est posé sur une valise présente au milieu de la pièce. Il s’en approche rapidement, s'accroupit et prend la photo, il semble abasourdi. Il s’effondre alors, la photo sur son torse, le regard dans le vide. Il finit par fermer les yeux.
Lorsqu’il ré-ouvre ses yeux, il fait jour. Il est dans la même pièce qu’avant, mais il parait perdu. Il se lève, faiblement, prend la valise mais laisse le cadre photo au sol. Il quitte la maison en laissant la porte ouverte, rejoint la rue et monte dans un bus. Il est immobile, paraît absent ; il se lève et descend au prochain arrêt. 
Il se met à marcher, et son regard est soudain happé par un couple. Il s’immobilise, et regarde cet homme et cette femme, qui ne sont autres que lui et la femme sur la photo du début; il détourne le regard, et repart en courant dans la direction opposée. On le voit arrêter de courir, arriver au coin d’une rue, et le même couple réapparaît devant lui. Il entre dans un magasin, et laisse le couple passer. Il semble apeuré, ne comprend pas ce qu’il se passe. Il inspire profondément, se ressaisit et continue son chemin. 
Sur son trajet, il entre dans un parc de la ville, et voit à nouveau son couple arriver. Il fuit une nouvelle fois en traversant le parc, et se retrouve dans une impasse.
On voit l’homme se tourmenter, se prendre la tête et alternativement se tenir, comme pris de vertiges. Il finit par s’effondrer, et fermer les yeux. Il se réveille dans la même pièce qu’au début, reprend la valise mais laisse le cadre. Il sort et prend un bus, effectue à nouveau le même trajet mais en regardant ses souvenirs, en faisant face. Il semble accepter son vécu, et s’éloigne au loin sur une route, la valise à la main.
RÉALISATION DU CLIP
MAKING-OFF DU CLIP
Back to Top